Sous la tutelle du ministère des Mines et des la Géologie (MMG), le comité d’organisation de la 1ère Édition de Mines Awards Guinée (COMAG), a procédé ce samedi 05 novembre 2022, à Conakry, à la cérémonie de remise de prix et de satisfécits aux acteurs qui contribuent à l’émergence du secteur minier en République de Guinée.
Selon les organisateurs, l’objectif de cet évènement est de proposer à la jeunesse des références purement soutenables, pour proposer à la jeunesse les parcours de réussite de nos acteurs miniers afin de les inspirer, les motiver et les encourager à persévérer dans la voie de l’excellence, mais aussi d’encourager les actions de ces acteurs et sociétés minières qui ont un impact direct sur l’ensemble du territoire guinéen.

A cette occasion, le Secrétaire Général du MMG Bachir Camara, représentant le ministre dudit département à la rencontre , a fait savoir c’est une première en Guinée que le secteur minier puisse récompenser les meilleurs compagnies d’agences (anciennes et nouvelles) et ceux qui font le meilleur travail.
« Nous voulons que cette activité continue annuellement afin qu’on puisse encore distinguer d’autres personnes dans le futur. Le ministre a beaucoup participé au travail à travers les réformes engagées par les nouvelles autorités. En tant que secrétaire général, j’ai participé à l’élaboration de la feuille de route du ministère des Mines. Les résultats attendus ont est en train se les avoir. C’est-à-dire l’augmentation des recettes de l’État. On travaille également dans ce sens et surtout aussi les respect du code minier dont ont voudrait son application à 100% », soutient-il.

De son côté, le porte parole du COMAG Eugène Capi Balamou, a mentionné que notre chère patrie la Guinée, dispose d’un potentiel minier important considéré comme un des leviers de l’économie nationale.

A ce titre, dit-il, le secteur minier a été placé au cœur d’un vaste et profond processus de réforme visant à renforcer son impact sur l’économie nationale, et plus généralement sur le développement socio-économique du pays.
« Le secteur minier Guinéen repose sur une concentration de ressources minérales, reconnue comme l’une des plus importantes au monde. Bauxite (plus de 40 milliards de tonnes de bauxite), de minerais de fer (plus de 20 milliards de tonnes de haute qualité), d’or (plusieurs milliers de tonnes), de diamant (généralement de qualité joaillerie), ainsi que des indices importants d’uranium, de graphite, de cuivre et de pétrole », renchérit-i-il.
M. Balamou, a également rappelé que depuis le 05 Septembre 2021, la République de Guinée vit sous un soleil nouveau. Le CNRD, sous le leadership du Colonel Mamadi Doumbouya, n’en finit pas de nettoyer le secteur. Plaçant l’intérêt supérieur de la Guinée au-dessus de tout, un acte qui restera å jamais gravé dans les annales de l’histoire du pays. Face aux géants du secteur bauxitique intervenant sur le territoire national, il a exigé la transformation sur place du minerai de bauxite.
« Nous élaborons notre liste selon un principe de base : les acteurs et sociétés minières y figurant, devaient jouir d’une performance transcendante, leur milieu immédiat et s’étendant sur tout le territoire Guinéen. Ensuite, nous évaluons chaque cas des points qui justifient le classement selon les critères suivants à savoir, les réformes engagées, le respect du contenu local des sociétés minières, l’employabilité et autres », explique-t-il.
Pour clore, il a laissé entendre que de façon spécifique, les acteurs miniers devraient avoir la compétence et une notoriété avérée dans leur domaine d’activité, ainsi qu’une capacité véritable à apporter une réponse adéquate pour une Guinée plus juste et démocratique.
Bourgeois Kéïta

0 00 5 min 3 semaines 84

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.