Abou Samaké maire de la Commune Urbaine (CU) de Kassa, Secrétaire Général Adjoint du l’Association National des Communes de Guinée (ANCG), nous a accordé un entretien ce vendredi 30 septembre 2022, en marge de la cérémonie de clôture de l’Assemblée Générale (AG) de cette faîtière des collectivités locales.
Le Secrétaire Général adjoint de l’ANCG a fait état de la mise en place du nouveau bureau de cette association qui a perduré plus de dix (10) ans sans bureau exécutif. M. Abou Samaké s’est félicité de voir la commune urbaine de Kassa intégrer l’ANCG.
« Je suis dans un sentiment de joie et de fierté, aujourd’hui la Commune Urbaine de Kassa vient d’intégrer l’Association Nationale des Communes de Guinée (ANCG) une structure qui a duré plus de deux décennies. Je crois que c’est une joie pour le conseil communal de Kassa et toute la population entière.
Le premier objectif du conseil communal de Kassa, c’est la reconnaissance au niveau national. En tant que collectivité et la sixième commune urbaine, aujourd’hui on se retrouve parmi nos paires au niveau national, c’est une aubaine pour nous », renchérit-i-il.
Poursuivant, M. Samaké a indiqué qu’au cours des deux (2) jours de travaux, les maires se sont biens entretenu dans le but de relever tous les défis qui les feront face dans le cadre de la satisfaction des besoins des communautés locales.
« Au cours des travaux nous avons tout dit parce que, nous sommes venus à un moment où presque l’association n’existait plus. Cette nouvelle équipe est venue pour dynamiser, valoriser et servir d’interface entre les collectivités et le pouvoir central. Vous remarquerez que dans les autres pays de la sous-région, l’association nationale des communes occupe une place de choix dans les décisions. Donc les trente-un membres de la nouvelle équipe ont du pain sur la planche »
S’agissant du principe thème de ladite assemblée générale, ‘’les collectivités locales guinéenne s’engagent pour une transition inclusive’’, le maire de Kassa a dit ceci : « Personnellement en tant qu’insulaire, responsable de la 6ème commune urbaine de Kassa, nous devons soutenir cette transition aux yeux fermés pour plusieurs raisons. La commune de Kassa qui est à la rentrée de la grande ville de Conakry, qui doit être une vitrine au vue et au sue de tout le monde, était laissé à l’abandon. C’est à travers l’arrivé du Conseil National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) notamment le chef de l’État Colonel Mamadi Doumbouya qui a effectué un déplacement le 14 juillet 2022 pour le lancement de la campagne d’assainissement de toute la République de Guinée aux Îles de Loos. Ça nous a donné un espoir et cet espoir est entretenu par les actes comme on a connu dans les temps, dans les discours de gauche à droite. Ce que nous avons remarqué au niveau du CNRD, du gouvernement et de son président, quand ils disent une chose, ça se matérialise. Je prends l’exemple sur le ministre de la santé. Lorsqu’on a attiré l’attention de l’opinion nationale, on a vue le ministre de la santé avec son cabinet se déplacer, aller aux Îles de Loos avec un lot important d’équipements pour servir toutes nos structures sanitaires. En dehors des équipements, il nous a envoyé du personnel important dont trente-cinq (35) professionnels de la santé du jamais vue dans l’histoire d’une localité. De nos jours , tous ces professionnels sont déployés dans toute nos structures sanitaires de Kassa à Fotoba, Rome, malgré notre physionomie rurale. Qu’à cela ne tienne, aujourd’hui ils se sont imposés et bientôt vous allez assister à une série de pose de la première pierre pour la construction du Centre Moderne de Cultures à Kassa mais aussi le poste de santé de Fotoba qui sera transformé en centre de santé et la mise à niveau des autres postes de santé Rogbane, Tamara et Rome sans oublier les équipements et leur environnement », laisse-t-il entendre.
Propos recueillis par Bourgeois Kéïta

0 00 5 min 2 mois 92

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.