A la faveur d’un point de presse animé ce lundi 04 juillet 2022 à la maison de la presse de Guinée, le Réseau des Femmes Leaders Africaines / African Women Leaders Network (AWLN), a annoncé le lancement de ses activités.
Dans son intervention, madame Kadija Bah membre dudit Réseau a fait comprendre qu’elle sont là pour le lancement de la plus là pour annoncer la plus grande organisation panafricaine de femmes qui s’appelle AWLN.

Poursuivant, elle a rappelé que c’est en 2017 à New York que les femmes se sont retrouvées sous la coupole des Nations unies, l’Union africaine et l’ambassade d’Allemagne, afin de pouvoir développer le continent africain. Le développement de l’Afrique, dit-elle se passera par les femmes.
Plus loin, madame Bah à ajouté que c’est une réalité. Pour que cela puisse se faire dans les différents pays, ils ont décidé de créer ce réseau qui va être présent dans tous les pays africains, 29 ont été déjà créé dans les différents pays et la Guinée va être le 30ème pays à créer son chapitre, le 6 juillet 2022 », a-t-elle souligné.
Ajoute-t-elle : Ce Réseau réunira les femmes autour de 6 thématiques, notamment des femmes en politique, femmes en milieu rural, jeunes femmes leaders, la mobilisation des femmes, la paix et la sécurité, pour que toute les femmes parlent d’une seule voix, afin qu’on passe de l’état de victime, à l’état d’action, cela nous permettra de changer les choses dans les pays, et pour que l’Afrique change à travers la femme.
S’agissant de savoir comment vont-elles pouvoir éviter d’être sujet de manipulation des politiques, la béninoise Huguette Akplogan-Dossa, Support AWLN Bénin, a pour sa part notifié que l’appropriation du contenu par des femmes politiques de tout bord pourrait les permettre de ne pas être manipulées.
Pour clore, elle a laissé entendre que les femmes politiques de tout bord vont se retrouver pour s’approprier du contenu.
« C’est elles que nous allons pousser en réalité…. Si au niveau des femmes des partis politiques, il y en a qui sont prêtes à aller au front, on les propose et elles vont jouer le rôle qui est les leurs dans ces instances de décision. Donc il n’y aura pas de manipulation, c’est plutôt une force d’accompagnement pour les pouvoirs », conclut-elle.

0 00 3 min 5 mois 190

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.