Alphonse Charles Wright s’érige en <>, dans le sens figuré. Les braconniers économiques n’auront jamais la paix tant que le nouveau ministre de la justice a du pouvoir qu’il faut pour demander des comptes. Après des poursuites judiciaires entreprises contre de nombreux anciens ministres et cadres des régimes précédents pour des faits présumés de détournements des milliards de francs guinéens, le nouveau Garde des Sceaux envisage une nouvelle méthode pour lutter l’enrichissement illicite dans le pays.
Pour Alphonse Charles Wright, les pour judiciaires contre les présumés auteurs des crimes économiques ne suffisent pas. D’où la nouvelle méthode qui vise à engager très prochainement un audit global de tous les comptes de l’Etat.
« Même si c’est deux (2) jours que je ferai à la tête de ce département, j’ai l’obligation de garantir les droits humains, j’ai l’obligation de lutter contre l’impunité dans notre pays. Si je ne le fais pas, je vais occasionner à ce que les générations futures ne puissent jamais voir le bout du tunnel. 59 milliards, 53 milliards! Parfois quand on vous dit milliard, vous dites mais pourtant, on dit que chez nous il n’y a pas d’argent. Tout est fait en complicité, c’est une chaîne.
Dans les jours à venir, vous suivrez une action que je vais demander qu’on engage un pour l’audit global de tous les comptes de l’Etat. Cela va être fait les jours à venir. Est-ce qu’il y a infraction ? Si oui, quelles autres alternatives que celles des poursuites et de la répression ? Voilà ce qui est important », a-t-il déclaré.
Avec maguineeinfo.com

0 00 2 min 4 mois 239

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.