Le Ministre des Mines et de la Géologie, Moussa Magassouba, a rencontré mardi 27 décembre 2022, les acteurs des sociétés exploitantes dans les carrières de sable, granite et d’autres agrégats dans la préfecture de Dubréka. Objectif, les interpeller au respect de l’environnement, des normes pour le bien-être des populations ; avant de les autoriser à la reprise des opérations.

Le Ministre Moussa Magassouba, a fait comprendre que le Comité National de Redressement et pour le Développement (CNRD) est au pouvoir pour trouver les solutions idoines au bien-être des populations, mais pas pour augmenter la souffrance des populations. Quand les sociétés extradent du sable sous les pieds des pilons qui viennent de Kaleta et Souapeti c’est un danger et c’est grave que l’environnement soit dilapidé.

C’est pourquoi soutient-il, le CNRD a décidé d’arrêter toutes les opérations de carrière à Dubreka par les sociétés exploitantes, afin de mieux contrôler leurs activités sur le terrain.

Il a mis en garde tous ceux qui abusent de leur autorité pour exercer les opérations clandestines, à augmenter les prix du sable et d’autres agrégats. « Il était temps d’inviter les propriétaires de carrières d’être en conformité avec la loi. Les services de sécurité en charge de la protection des zones seront déplorés pour les opérations de ratissage. Nous décernons des certificats de reprise temporaire des opérations d’extraction dans les carrières, pour faciliter la vie des populations », a-t-il indiqué.

Jean Michel Lamah, responsable de production de la carrière de granite Awassou à Dubréka, a indiqué, « ma société a déjà commencé sa procédure environnementale. Sur le plan social, nous avons faire une planification pour mettre à contribution les populations environnantes dans l’exploitation des carrières de granite », a-t-il indiqué.
Jacob Guilavogui

0 00 3 min 1 mois 76

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *