Umaro Sissoco Embalo sera le deuxième chef d’Etat africain à être reçu par Poutine depuis le début de la guerre après le sénégalais Macky Sall, président en exercice de l’Union africaine.
Cette visite intervient après le dernier vote de l’Assemblée générale de l’ONU qui a connu des évolutions dans les choix de certains pays africains.
« Je vais ce lundi en Russie, je serai avec le président Vladimir Poutine » a déclaré le dirigeant Bissau-guinéen. »Je lui apporte un message de paix. Je lui dirai qu’il est nécessaire de parler avec son frère Volodymyr Zelensky. Je parle souvent avec Zelensky, tout comme Emmanuel Macron d’ailleurs à ce sujet. Je suis le deuxième chef d’État africain après le président Macky Sall, président en exercice de l’Union Africaine, à aller en Russie. Je vais non en tant que président de Guinée-Bissau, mais en tant que président en exercice de la Cédéao, pour expliquer à Poutine qu’il est important de parler de paix car le monde est très troublé ».
De nombreux pays africains, surtout les anciennes colonies portugaises, ont tissé des liens étroits avec l’Union soviétique.
Lorsque la Russie a envahi l’Ukraine, en février dernier, près de la moitié des pays africains se sont abstenus de toute protestation, différemment d’une grande partie de la communauté internationale.
Dix Neuf Abstentions
Le 12 octobre dernier, l’Assemblée générale de l’ONU avait condamné les « annexions illégales » russes de territoires ukrainiens, après que Moscou eut opposé son veto sur un texte similaire au Conseil de sécurité fin septembre. Vingt-six pays africains ont voté en faveur de cette résolution rejetant les référendums controversés de Moscou dans quatre régions ukrainiennes. Dix-neuf autres se sont abstenus.
Le Mali, la République centrafricaine, l’Éthiopie, la République du Congo, l’Afrique du Sud, le Soudan, l’Ouganda et le Zimbabwe comptaient au nombre des pays africains qui se sont abstenus. L’Érythrée également qui avait précédemment voté en faveur du rejet d’une résolution de l’ONU condamnant l’invasion russe de l’Ukraine
Trois de ces pays avaient accueilli le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov lors de sa tournée dans la région en juillet.
Le Burkina Faso, le Cameroun, la Guinée équatoriale et Sao Tomé étaient absents de l’assemblée.
Plus tôt ce mois-ci, le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, avait effectué une tournée en Afrique et ce afin de contrer l’emprise apparente de la Russie sur le continent. L’objectif était de persuader les dirigeants de soutenir Kiev.
Il avait été contraint d’écourter sa visite après l’intensification des bombardements de Moscou sur l’Ukraine.
Africanews

0 00 4 min 1 mois 126

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.