Le Ministère de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat (MCTA), à travers l’Office National du Tourisme (ONT), a procédé ce samedi 16 octobre 2022, dans la commune urbaine de Kassa, au lancement officiel de la première ‘’Saison Touristique 2022-2023’’ sur les Îles de Loos.
La cérémonie a connu la présence du secrétaire général dudit département, de l’Ambassadeur du Brésil en Guinée, du Directeur de Cabinet du gouvernorat de la ville de Conakry Siba Zogotomou, le maire de Kassa Abou Samaké des associations patronales du secteur du tourisme, la mobilisation des artisanats, des artistes.

A cette occasion, le Secrétaire Général du MCTA Faya François Bourouno, a encouragé les artisans et les artistes qui dit-il, ont démontrer leurs talents, leur génie créateur à les œuvres qu’ils ont vu.
Poursuivant, M. Bourouno a promis qu’il y a de bonnes réformes en cours pour faire de ces secteurs, des secteurs attractifs mais aussi des secteurs productifs pour le bien-être de notre pays.
« J’adresse mes hommages à l’Office National du Tourisme pour cette audace, ce courage, cette proactivité, cette ingéniosité. C’est une première édition mais une édition réussie. Je voudrais rassurer les partenaires qui sont avec nous que la République de Guinée depuis le 05 septembre 2021, a pris une nouvelle destination mais, une meilleure destination. Nous sommes dans une destination de refondation et cette refondation parce le tourisme au cœur des secteurs prioritaires », soutient-il.

De son côté la Directrice Générale de l’ONT Kadé Camara, a notifié qu’avec un patrimoine naturel et riche et diversifié, la Guinée dispose de 4 régions naturelles rappelant chacune une grande région d’Afrique, constituant un véritable concentré du continent africain en un seul pays. Grâce à l’accueil et ‘hospitalité de ses habitants, ses 300 kilomètres de côtes, ses 1600 cours d’eaux, ses cascades, ses montagnes et forêts, ses parcs nationaux et réserves, ses monuments historiques, ses traditions et son artisanat, le potentiel touristique guinéen est incontestablement l’un des plus complet de la sous-région.
Elle a en outre rappelé que le 05 septembre 2021, après la prise du pouvoir par le CNRD, le gouvernement a mis un accent particulier sur le secteur du tourisme à cause de sa transversalité et de toutes les potentialités que regorge e pays.
« L’objectif principal étant d’attirer plus d’investissements nationaux et étrangers afin de bâtir les fondements d’un développement soutenu, durable et inclusif en vue de faire de la Guinée une destination touristique par de destination touristique par excellence. Pour renforcer cette Volonté politique des autorités de la transition, l’Office National du Tourisme a été érigé en société publique développement et la promotion du tourisme guinéen. La volonté de l’Office National du Tourisme est d’offrir a tous les guinéens et aux touristes étrangers un cadre de divertissement et de loisirs à la hauteur des atouts touristiques de notre pays. Le choix des iles de Loos pour abriter cette activité est une preuve éloquente de notre volonté de développer le tourisme balnéaire, domestique et communautaire.», renchérie-t-elle.

Le maire de Kassa Abou Samaké, a au nom du conseil communal et au nom de la communauté insulaire, remercié le MCTA et l’ONT d’avoir choisi les Îles de Loos devant abriter cet évènement majeur dans le cadre de la promotion et la valorisation des merveilles touristiques de ladite localité.
Selon M. Samaké, l’archipel des Îles de Loos est le plus ancien site touristique de notre pays. Poursuit-il, cet archipel avec ses 60 km² est composé de trois (3) grandes îles dont Fotoba, Kassa et Rome et quatre (4) îlots non habités renfermant des sites historiques et touristiques entre autres, le pénitencier de l’Afrique Occidentale Française (AOF), le port négrier, la première école primaire de la ville de Conakry, le puits colonial, le phare de Tamara, la place de l’entente entre les anglais et les français, les traces de la première bauxite du pays, le lac artificiel, la carrière de granite coloniale, les magnifiques plages de sables rouges et blancs etc…
« L’archipel étant le résumé de la Guinée, suggère une attention particulière pour la réhabilitation de ses sites historiques dont certains sont dans un état de dégradation poussé. L’appui aux opérateurs touristiques ont sauvé ce secteur à un moment donné. J’attire l’attention des puissances coloniales qui se sont passés les mains aux Îles de Loos notamment les portugais, les anglais et les français pour un appui au développement. Les insulaires souhaitent du gouvernement la qualification des Îles de Loos comme zone spéciale touristique pour valoriser nos acquis naturels que Dieu nous a offert », conclut-il.
La cérémonie a été clôturée par les prestations artistiques et danses folkloriques des troupes Amoukanama et Tamara
Bourgeois Kéïta

0 00 6 min 1 mois 92

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.