Après avoir rencontré les autorités de la transition, l’union européenne, les nations unies, le barreau, les associations des victimes de la coalition pour la cour internationale, le procureur adjoint de la Cour Pénale Internationale CPI) Mame Mandiaye NIANG, accompagné de sa délégation, en séjour à Conakry, , a animé une conférence de presse ce jeudi 08 septembre, 2022, au ministère de la justice.
Objectif, étaler aux hommes de médias, le réalités du terrain par rapport à l’organisation du procès du massacre du 28 septembre.
Dans son intervention, Mandiaye NIANG, a souligné que les autorités l’ont effectivement indiqué l’état d’engagement politique avec les moyens qui avaient été mis en œuvre pour matérialiser cet engagement.
« J’ai eu le plaisir avec ma délégation de visiter les locaux devants abriter le procès du massacre du 28 septembre, les salles des audiences ,les salles aménagées pour les avocats, pour les détenus pour les victimes »
Poursuit-il « J’ai également eu le plaisir de rencontrer les magistrats qui doivent être en formation au niveau des centres de formation judiciaire et c’est dans ces lots que seront choisis les magistrats qui vont devoir instrumenter pour ce procès, je vois que de ce point de vue aussi un des ingrédients majeures dans la préparation de la tenu de ce procès »
En outre, M. NIANG, a indiqué quand il y a des crimes de cette nature tous le monde regarde vers la CPI , mais dit-il, la CPI n’a pas vocation d’être les gendarmes du monde, qui se substituent aux juridictions nationales.
« C’est quand les juridictions nationales sont en faillite de quelles natures qu’elles soient ou bien quand ils sont dans l’incapacité ou une mauvaise volonté de rentre justice que la CPI entre en chaine. Nous avons eu un long chemin par fois difficile mais quand même les jalons a été posés, l’instruction a été respectée finalement, de bout en bout les mises en cause ont été renvoyer devant le tribunal », conclut-il.
Ramatoulaye Diallo

0 00 3 min 3 mois 157

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.