Ces propos alarmants ont été tenus par l’un des avocats de l’ancien premier ministre, Kassory Fofana incarcéré à la Maison centrale depuis plusieurs mois à cause de la prévarication dit-on.

Après plusieurs demandes de liberté provisoire, Me Sidiki Bérété espère le 19 décembre prochain obtenir une liberté provisoire. « Si le droit triomphera, sans nul doute, Kassory va rentrer le 19 décembre 2022 à la maison », a espéré l’avocat de l’ex Pm.

« On a l’assurance d’un non lieu. Nous demandons qu’on puisse aller devant le peuple de Guinée, pour un procès public et équitable », a-t-il ajouté.

Concernant l’état de santé de son client, Me Bérété s’est montré très alarmant. « Il y a un an, son rendez-vous n’a pas été respecté. Donc il est temps de le libérer pour ne pas être témoin de l’histoire et assumer autre responsabilité… Dr Kassory devait voir son médecin, il a des antécédents de santé et il est temps d’aller corriger à défaut d’arrêter le mal, au moins de soulager le mal, mais si on refuse catégoriquement, là, on l’expose à tout risque », a précisé Me Sidiki Bérété.

Billetdujour.com

0 00 2 min 1 semaine 44

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.