C’est aux environs de 3 heures du matin, de la nuit du mercredi à jeudi 22 septembre 2022, que ces présumés bandits à mains armées ont pris d’assaut sur le bureau de la faîtière des Associations de Service Financier de la Basse Guinée située dans le district de Foulaya centre, commune rurale de Friguiagbe, de la région administrative de Kindia-t-on constaté. Sur place ,les fissures et trace de sang sont visibles à première vue comme preuve de la violence de l’attaque.

Il s’agit notamment du gardien Alhassane Soumah, père de plusieurs enfants qui est la victime d’une attaque des présumés bandits non identifiés. Sa résistance dans cette attaque n’a duré que quelques minutes avant de succomber sous les coups de balle. La victime d’une trentaine d’années veillait sur les installations de ladite faîtière.
Interrogé sur les lieux de ce crime sanglant, le premier responsable technique dudit service Salifou Soumah, a indiqué qu’il a été appelé le matin par un collègue, lui informant qu’il y a eu une attaque à mains Armées dans leurs structure.

« Ainsi, j’ai pris ma moto en compagnie d’un notre collègue pour me rendre immédiatement sur les lieux. Effectivement, nous avons trouvé un monde dans la cour. J’ai fait un tour et j’ai remarqué que la porte était cassée et qu’il y’avais des trous partout avec du sang sur les murs. Donc nous étions obligés d’informer le président de district et le chef secteur pour ensemble tenir informé les autorités communales ».
Poursuit-il, « Il y a de cela une année et quelques que nôtre agence avait été victime heureusement qu’il n’y avait pas de perte en vie humaine comme le cas d’aujourd’hui mais les dégâts matériels étaient importants », rappelle-t-il.

Pour le Président de district de Foulaya, Elhadj Soriba Souma, c-est dans les bandes de 3 heures 10 minutes du matin que ce bureau a été attaqué.

« Le gardien s’y trouvait à l’intérieur. Ils sont venus d’abord éteindre la lumière du panneau solaire en bouclant tout les coins du bureau . Ils étaient à plus de quatre à six personnes armées sur des motos en faisant des coups de sommation un peu partout. Le gardien leurs voyants approcher à sa direction cria très fort en alertant, tout en demandant de l’aide ,venez ils vont me tuer. Ceux qui était proche sont venus pour le secourir. Mais les bandits avaient déjà pris l’emprise de tous le bureau nous disant que si les jeunes secouristes approchent qu’ils vont tous leurs tuer. Vue que les portes étaient fermées, ils ont cherché à casser la porte et trouver le gardien. Les tirs de balles ont été entendus et finalement on a compris que c’était le gardien qui avait été tiré », .relate t-il.

Aux dires de notre interlocuteur, il règne une grande insécurité dans la ville de Kindia. Ajoute-t-il : « la situation devient très inquiétante pour moi .je demande à l’autorité communale de nous venir en aide à tout prix même si c’est en installant des patrouilles de nuit ».
A rappeler surtout que Le banditisme devient de plus en plus monnaie courante à Kindia et la population vie la peur au ventre.
Aissatou Diallo
625050836

0 00 4 min 2 mois 136

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.