L’industrie minière est l’une des principales composantes de l’économie guinéenne. Donc tout développement durable de ce secteur impactera positivement l’économie nationale. Les onze sessions de ce symposium essayeront d’analyser les voies et moyens pour optimiser cette industrie sous l’angle de la nouvelle vision du Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) afin de porter l’économie guinéenne vers des niveaux de développement très élevés pour le bien-être des populations guinéennes
Pendant ces trois jours, nous développerons ensemble des sujets variés mais centrés autour du thème principal ainsi que la nouvelle vision du CNRD et du gouvernement sur le développement des mines, des pistes de solutions pour une transition énergétique en faveur d’un développement minier sans carbone seront examinées, des enjeux de transformation du potentiel de bauxite guinéen en aluminium sur le territoire guinéen seront également analysés », a indiqué Kagbè Touré, président du comité d’organisation dudit Symposium.

Pour sa part, le ministre des Mines et de la Géologie, Moussa Magassouba, a, au nom du Chef de l’Etat, souligné que ce symposium revêt d’une importance capitale car dit-il, il s’agit de mettre en lumière non seulement les gigantesques potentiels miniers et géologiques de notre pays mais aussi et surtout les réformes stratégiques que le président de la transition a bien voulu mener depuis son avènement à la tête de notre pays avec le CNRD.
« Le symposium Mines de Guinée est le plus grand évènement minier de l’Afrique de l’ouest et le 2ème plus grand du continent africain. C’est un espace d’échange d’expériences à travers l’animation des panels de haut niveau par des experts miniers nationaux et internationaux.
La République de Guinée dispose d’un sous-sol très riche mais une richesse très diversifiée qui reste encore méconnue car peu ou sous-explorée. Cela dénote la présence massive d’opportunités d’investissements dans ce pays stable et sécurisé. Parmi les substances minérales pour lesquelles, les licences minières existent, il y en a cinq (5) pour le moment : La bauxite dont la Guinée dispose les 2/3 des réserves mondiales, est d’une teneur qu’on ne trouve nulle part puisque la Bauxite de Guinée est d’une qualité exceptionnelle parce que c’est la qualité qui demande une température très basse. On a le plus grand gisement de fer inexploité au monde. On a de l’or, il y a le potentiel diamantifère qui est peu exploité. A cela s’ajoute les métaux stratégiques et d’avenir tels que le Lithium, le Cobalt et de traces d’uranium », a fait savoir Moussa Magassouba.

AGP

0 00 4 min 2 semaines 77

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.