Dans une déclaration rendue publique ce lundi 25 juillet 2022, à Conakry, la Convergence pour la Renaissance de la Démocratie (CORED) en Guinée, a
noté avec une profonde amertume et une réelle préoccupation la gestion unilatérale et exclusive par la junte, le processus de transition en cours en République de Guinée depuis la rupture de l’ordre constitutionnel intervenue, le 05 septembre 2021 ce, malgré des mémorandums, des appels et des recommandations multiples qui lui ont été faits en vue de l’implication effective des acteurs politiques et sociaux du pays.
Elle regrette de constater jusqu’à ce jour, le CNRD et le gouvernement pilotent à vue et à leur guise la transition sans aucune précision ni de visibilité, en violation. Celle-ci est malheureusement accompagnée de façon constante, des violations flagrantes et répétées de la Charte du CNRD ainsi que tous les communiqués qui y sont rattachés lors de la prise du pouvoir.
Ces attitudes qui n’honore ni la junte, ni le pays, maintes fois dénoncées, sont d’autant plus préoccupantes parce qu’en contradiction flagrante de l’article 8 de la charte, illustrent bien la négation et la confiscation des libertés individuelles et collectives des Citoyens Guinéens épris de paix et de justice parmi lesquelles, les manifestations pacifiques sur les voies et places publiques reconnues et protégées par les lois nationales et internationales librement et volontairement souscrites par la République de Guinée.
Aussi, la CORED note avec une réelle préoccupation l’instrumentalisation de la justice et la violation croissante des Droits des Citoyens dans les procédures judiciaires.
C’est pourquoi, consciente de cet état de fait et soucieux de l’avenir de la Guinée et des Citoyens à cause du caractère de plus en plus incertain et conflictogène des manœuvres qui menacent de plus en plus la paix et la quiétude sociale dans le pays, la CORED Guinée interpelle la communauté internationales et les partenaires de la Guinée de s’ impliquer davantage.
La CORED exprime sa totale solidarité vis-à-vis des positions citoyennes et républicaines du FNDC et soutient ses manifestations pacifiques prévues le 28 juillet et le 04 août 2022 respectivement dans le grand Conakry et sur toute l’étendue du territoire guinéen.
En foi de quoi, la CORED invite l’ensemble de ses militantes, militants et sympathisants à participer activement à ces séries de manifestations pour une transition concertée, un dialogue franc et sincère pour le retour rapide à l’Ordre Constitutionnel.
La CORED

0 00 3 min 4 mois 180

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.