Suite à l’électrocution de trois (3) agents de l’EDG de l’antenne Labé, qui ont été victimes à la sous-station de Pountchoun, les responsables de ladite société (EDG), refusent toujours de communiquer sur les circonstances.

Depuis hier jeudi, soit le lendemain du drame, nous tentons d’avoir la version du Directeur Technique mais en vain. Pour en savoir plus, suivez ce compte rendu d’Oury Maci.

Refus EDG de communiquer

Pour rappel, c’est dans la soirée du 13 juin dernier que le drame est survenu. Les trois victimes, tous des stagiaires, étaient en pleine opération de maintenance à la centrale de Pountchoun. Le nommé Alpha Oumar Baldé était mort sur place. Quant aux deux autres jeunes, ils ont eu des brûlures graves sur différentes parties de leur corps. L’un d’eux a été même déjà évacué sur Conakry.

Notre premier contact avec le directeur technique de l’EDG sur ce qui s’est passé à la centrale de Pountchoun, a eu lieu dans la matinée d’hier jeudi. En réponse, il nous a dit qu’il était en route pour Tougué afin d’assister à l’enterrement du défunt et que par conséquent il n’était pas en état de parler longtemps. Quelques heures plus tard, nous l’avons rappelé pour savoir s’il était déjà arrivé à destination. En plus de dire non, il a laissé entendre qu’il était en escale quelque part. Nous avons tenté encore de l’aborder sur le même sujet. Mais sans surprise, il a placé un autre argument pour ne pas le faire.

D’après nos informations, il était à la centrale de Pountchoun pendant la maintenance qui s’est soldée par l’électrocution des trois agents stagiaires de l’EDG. C’est pour cette raison que nous voulions avoir sa version des faits car nous estimons qu’il était mieux placé pour nous dire ce qui s’est réellement passé. Dans la matinée de ce vendredi, nous l’avons joint à nouveau. Cette fois, son argument a été de nous dire qu’il venait de recevoir des missionnaires et qu’il était sur le point de sortir avec eux pour sillonner la ville. Il a promis de rappeler mais nous savons qu’il ne le fera pas.

Quelle attitude de la part du directeur technique de l’EDG, antenne Labé ! Trois stagiaires de la société se font électrocuter en pleine opération et il refuse expressément de dire comment l’incident est survenu. D’ailleurs aucun autre responsable de ladite société ne s’est prononcé là-dessus. C’est silence total de leur part. Pourtant le drame qui est survenu à la centrale de Pountchoun a fait un mort et deux blessés graves.

Avec ce refus du Directeur technique de communiquer sur le drame, il y a lieu de se demander si l’EDG considère réellement ses stagiaires. Il est étonnant quand-même que ses responsables se montrent indifférents face à une situation aussi préoccupante que ce qui s’est passé à la sous-station de Pountchoun.

Depuis Labé, Thierno Chérif Souaré pour Caurisinfos.com

0 00 4 min 3 mois 472

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *