Le roi Mohammed VI a annoncé mardi que le Maroc se joignait à la candidature de l’Espagne et du Portugal pour l’organisation du Mondial 2030 qui marquera le centenaire de la plus populaire des compétitions sportives.

« J’annonce devant votre assemblée que le royaume du Maroc a décidé, avec l’Espagne et le Portugal, de présenter une candidature conjointe pour abriter la Coupe du Monde 2030 », a indiqué le souverain, sans mentionner l’Ukraine, dans un message lu par son ministre des Sports Chakib Benmoussa, à l’occasion de la remise du Prix de l’excellence 2022 de la Confédération Africaine de Football (CAF) à Kigali. « Cette candidature commune, sans précédent dans l’histoire du football, réunira l’Afrique et l’Europe, le Nord et le Sud de la Méditerranée et les mondes africain, arabe et euro-méditerranéen ».

« Une rencontre entre la fédération espagnole de football et la fédération portugaise de football avec la fédération marocaine doit se tenir demain (mercredi) au Rwanda durant le congrès de la FIFA », a simplement indiqué l’instance espagnole interrogée par l’AFP, sans évoquer l’Ukraine, qui avait dans un premier temps était associée à la candidature hispano-portugaise.

« Les présidents communiqueront à Kigali toute nouveauté concernant la candidature pour le mondial 2030 », a-t-elle ajouté.

L’Espagne et le Portugal avaient déjà déclaré en 2021 leur candidature pour le Mondial-2030 avant d’y intégrer en octobre 2022 l’Ukraine.

Lors du dernier Mondial, en décembre au Qatar, l’équipe du Maroc, les Lions de l’Atlas, a signé un parcours exceptionnel en se hissant en demi-finale de la compétition, une première historique pour une équipe africaine et du monde arabe.

La Coupe du monde de football fêtera en 2030 son centenaire, un siècle après la première édition organisée et remportée par l’Uruguay, qui a officialisé sa candidature conjointe avec l’Argentine, le Paraguay et le Chili pour 2030.

Cinq fois candidat malheureux à l’organisation de la compétition (en 1994, 1998, 2006, 2010 et 2026), le Maroc espère devenir le second pays du continent, après l’Afrique du Sud en 2010, à accueillir l’un des événements les plus importants de la planète.

En 2018, le pays avait déjà annoncé vouloir candidater à l’organisation du Mondial-2030.

La FIFA doit désigner en 2024 le ou les pays hôtes de l’épreuve, qui accueillera 48 équipes, contre 32 au Qatar.

Le Mondial 2026, également à 48 sélections, se déroulera aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique.

Source : Africanews avec l’AFP

0 00 3 min 1 semaine 80

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *