Une dame de la soixante dizaine a décidé de se confier à notre rédaction sous anonymat ce mardi 31 janvier 2023, à kipe dans la commune de Ratoma à 19h.

Nous vous livrons ci-dessous l’intégralité de l’entretien.
Caurisinfos.com: bonjour maman
Témoin anonyme : bonjour mon fils
Caurisinfos.com Vous dites que vous avez du mal à garder ce secret que vous a confié en 2010 une de vos collègues se trouvant aujourd’hui à l’étranger ?

Témoin anonyme : Oui. Je suis madame Hadja X, née en 1951 à Kankan. Je suis avec intérêt le procès des événements du 28 septembre 2009. J’ai été à la Mecque. Quand je regarde Dadis et ses co-accusés derrière les barreaux, mon cœur saigne. Je n’arrive plus à supporter. Raison pour laquelle j’ai décidé de me confier à vous mais dans l’anonymat.

Il s’agit d’une causerie entre copines en 2010 sur les événements du 28 septembre 2009 au stade du même nom. Ma copine n’est plus en Guinée. Mais je retiens notre conversation de ce jour. Elle m’a dit ceci :
Ma copine, les gens qui ont tuer les manifestants au stade sont venus d’ailleurs. Ce ne sont pas des guinéens. Je ne te dis pas on. Sous mes yeux, ils sont venus dans un minibus et un camion. Ils étaient armés mais en civil jusqu’à quelques encablures du stade. Je connais la station devant laquelle ils ont débarqué pour porter les tenus militaires guinéens et les bérets rouges.
Demandez au Président du tribunal de faire un transport judiciaire à cette station et de demander le nom du gérant de la station de ce jour-là. S’il est en vie, il pourra confirmer mes propos. C’est devant lui qu’ils se sont vêtus en tenus militaires guinéens et bérets rouges avant de se diriger vers le stade. Ils parlaient une langue étrangère. C’était comme une mission commandée. Après la mission, c’est à la même station ils se sont changés en civil pour continuer vers la banlieue.
Je suis prête à indiquer cette station. Le propriétaire pourra dire le nom de son gérant à cette date du 28 septembre 2009.

Propos recueillis par Momo Soumah

0 00 3 min 8 mois 343

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *