La question sur l’effectivité de la présence ou pas du Capitaine Marcel Guilavogui au stade de Conakry le 28 septembre 2009, s’est invitée à l’audience du tribunal criminel délocalisé de Dixinn dans la suite de l’interrogatoire du colonel Claude Pivi.

A la question de Me Sidiki Bérété, un des avocats de capitaine Marcel Guilavogui de savoir si le colonel Coplan peut affirmer avec certitude que son client s’était rendu au stade ? L’accusé répond que ce n’est qu’à travers des rumeurs qu’il a appris que celui-ci s’était rendu au stade.

« Moi c’est à travers les ‘’on dits’’ que j’ai appris. Mais, je n’ai aucune preuve que Marcel était au stade, c’est à travers des rumeurs »,a-t-il répondu.

Il précise qu’il a été aussi informé de l’accident que Marcel avait subi dans la zone de Kipé.

«J’ai été informé qu’il a fait un accident mais je ne me suis pas rendu pour lui rendre visite »,a-t-il déclaré.

Parlant de la gestion du régiment, l’accusé Pivi soutient que c’est Toumba Diakité qui le dirigeait, ce après que celui-ci ait mis aux arrêts Colonel Aydor et Saa Alphonse Touré qui conduisait jusque-là le régiment.

«Quand Toumba a arrêté Aidor et Saa Alphonse Touré, c’est lui qui dirigeait le régiment…Mais il fallait être commandant pour diriger un régiment », précise-t-il.

A suivre…

Avec Mosaiqueguinee.com

0 00 2 min 2 mois 118

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *