Il est l’un des accusés les plus attendus à la barre dans l’affaire du massacre du 28 septembre 2009, Colonel Claude Pivi « Coplan » a comparu, ce mardi 22 novembre par devant le tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à la Cour d’Appel de Conakry. 

Celui qui était chargé de la sécurité présidentielle sous Moussa Dadis Camara a confié qu’il ne s’est pas rendu au stade le 28 septembre 2009. Indiquant qu’après ces événements douloureux qu’il a voulu arrêter tous les militaires qui se sont rendus sur les lieux notamment Toumba et Marcel pour savoir ce qui s’est réellement passé. 

« Monsieur le président, on est là pour dire la vérité non pas pour faire de la démagogie. Le 28 septembre 2009, ce jour j’avais une mission du président Dadis pour aller traquer certains militaires bandits. 06 heures m’avait trouvé entre Maneah et Coyah. Mais, malheureusement, nous n’avons pas pu trouver ces hommes sur les lieux. Donc, je me suis retourné à Conakry vers 09 heures. C’est à Bambeto que la population m’a informé que les militaires sont partis tirer sur les gens au stade. Donc, j’ai essayé de sensibiliser les gens là et en leur demandant de veiller sur leurs boutiques. C’est ainsi que je suis allé rencontrer le president Dadis. J’ai demandé au président qui a demandé aux militaires d’aller au stade, il a répondu qu’il ne sait pas. Mais, comme ça parlait au camp que c’est Toumba, Marcel et Thiégboro qui sont partis au stade. Donc, j’ai décidé de prendre les choses en main pour vérifier le rôle que chacun d’entre eux à jouer au stade. Malgré que j’étais le ministre chargé de la sécurité présidentielle, je ne commandais pas tout le monde. Donc, j’ai décidé de commencer l’arrestation par Toumba qui est l’aide de camp du président. Quand j’ai voulu arrêter Toumba, il s’est mis à pleurer, en disant que tout ce qu’il a fait,  c’est comme ça, on veut lui récompensé. Dadis s’est levé et il m’a demandé de surseoir à son arrestation. Dadis, m’a dit qu’il a fait appel aux enquêteurs donc ceux-ci allaient s’en charger. Toumba qui dit aujourd’hui que c’est Marcel qui était l’enfant gâté de Dadis mais plutôt c’était lui. Même si Toumba t’insultait, tu n’avais pas raison devant Dadis. Il ne faut pas parler pour mentir. Moi, je n’ai jamais été au stade », a expliqué, Colonel Claude Pivi à la barre. 

A rappeler qu’au moment où nous mettions cet article en ligne, Claude Pivi est entrain de répondre aux questions du ministère public. 

Mediaguinee.Org

0 00 4 min 2 semaines 91

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.