En ce dernier mois de l’année 2022 très propice aux bilans, les spécialistes nous disent avec beaucoup d’éloquence que le bilan économique du régime du Colonel Mamadi Doumbouya est positif.

C’est une bonne nouvelle que nous accueillons à bras ouverts. Quand bien même notre souhait, nous autres profanes, est que les bons résultats de la gouvernance du Colonel et son équipe dirigée par Dr Bernard Goumou se manifestent non pas seulement dans les statistiques annuelles de nos ministères, mais aussi plus particulièrement dans la protection et l’augmentation du pouvoir d’achat du guinéen lambda qu’ils ont sorti des affres de la mal-gouvernance du régime précédent et se répercute avec évidence sur le panier de la ménagère dans son ensemble. C’est-à-dire le coût de la vie actuelle que la majorité de nos concitoyens et des étrangers ayant fait le choix de s’établir dans notre beau pays ressentent chacun individuellement, collectivement, et jugent objectivement en âme et en conscience. Pour quoi ?

Parce que les  chiffres du bilan économique, c’est bien beau. Les statistiques, les indicateurs macroéconomiques, tels ceux qui meublent le tableau de bord, sont tous des données à prendre en l’état. En plus, on nous ressasse la même chose : « Les perspectives sont prometteuses, les fondamentaux de l’économie sont maîtrisés dans un contexte difficile». Voilà un très beau discours dont on a besoin de voir accepté par le guinéen qui ne roule pas carrosse. J’ai dit.

Par Alpha Abdoulaye Diallo, in Le Populaire du lundi 12 décembre 2022.

0 00 2 min 2 mois 110

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *