L’armée congolaise, qui a notamment déployé dans l’est de la RDC deux avions de chasse Sukhoï-25, a bombardé mardi matin des positions du mouvement rebelle M23, a-t-on appris auprès d’habitants et de source sécuritaire.
Le M23, ancienne rébellion tutsi, a repris les armes fin 2021 et conquis plusieurs localités du territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu, dont Bunagana, cité stratégique à la frontière ougandaise, en juin dernier.
Après plusieurs semaines d’accalmie, les rebelles ont repris l’offensive le 20 octobre et étendu leur emprise vers l’ouest, occupant plusieurs localités sur la route nationale 2, axe stratégique desservant la capitale provinciale Goma.
« Deux avions de chasse viennent de bombarder Tchanzu et Runyoni », dans des collines proches de la frontière ougandaise, a affirmé un habitant de Bunagana, interrogé par téléphone depuis Goma. « La population d’ici à Bunagana a peur, elle est en train de fuir vers l’Ouganda, c’est le sauve-qui-peut », a-t-il ajouté.
Damien Sebuzanane, responsable de la société civile locale, a confirmé ces informations. « Bunagana s’est vidé de sa population », a-t-il affirmé.
« Depuis ce matin, nos avions ont commencé à bombarder la colline de Tchanzu et ses environs. Cela va durer toute la journée », a précisé sous couvert d’anonymat une source sécuritaire précisant que lundi, « c’était la reconnaissance » et l’identification des cibles.
Selon cette source, des combats au sol ont par ailleurs été engagés vers Rugari, à environ 30 km au nord de Goma.
« La coalition des forces offensives du gouvernement congolais est en train de bombarder des zones fortement peuplées (…), le M23 se défend », a de son côté déclaré Lawrence Kanyuka, « porte-parole politique » du M23.
Deux avions de chasse Sukhoï Su-25, déployés dans le Nord-Kivu depuis dimanche, ainsi que deux hélicoptères, ont été vus dans le ciel de Goma mardi matin, a constaté un correspondant de l’AFP.
Lundi, le Rwanda avait protesté contre la violation de son espace aérien par un Su-25 congolais qui, selon Kigali, s’était même brièvement posé sur la piste de l’aéroport rwandais de Rubavu, près de la frontière congolaise. Kinshasa a reconnu un survol « malencontreux » du territoire rwandais lors d’un vol de reconnaissance par un avion « non armé ».
Les relations sont très tendues entre le Rwanda et la RDC depuis la résurgence du M23 (Mouvement du 23 mars) qui, selon Kinshasa, bénéficie du soutien de Kigali. La RDC a expulsé fin octobre l’ambassadeur du Rwanda.
Africanews

0 00 3 min 3 semaines 75

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.