A la faveur d’une conférence de presse animée ce lundi 21 novembre, 2022, à la maison commune des journalistes, sise à la minière dans la commune de Dixinn, les structures évènementielles  Rise Up Communication et Borimans Prod, ont annoncé les couleurs de la ‘’2ème Edition du Festival de Garba’’, prévu les 25, 26 et 27 novembre au Belvédaire.  

 D’entrée de jeu, le Directeur Générale de Rise Up Communication Daye Bah, s’est réjouis de la réussite de la 1ère édition tout en remerciant les sponsors qui leurs ont soutenu.

« Nous sommes, en effet, très heureux de vous retrouver à nouveau ce jour seulement 6 mois après le lancement de la première édition. Cela témoigne à nos yeux, de la parfaite réussite de la première édition qui fut pour nous pour un coup d’essai, un coup de maitre. Je tenais pour cela, en mon nom propre et en celui de mon coéquipier M. Sidibé, à remercier d’abord nos RESTAURATRICES sans lesquelles ce festival n’aurait pas eu lieu et qui nous ont renouvelé leur confiance en plus de 10 autres qui nous ont rejoint dans cette nouvelle édition; Nos remerciements vont ensuite vers vous les sponsors SOBRAGUI, GBFOOD et pour cette édition NSIA ASSURANCES pour la spontanéité avec laquelle vous nous avez accompagnés malgré le contexte économique difficile que traverses le monde et notre chers pays la Guinée », soutient-il.

Poursuivant, M. Bah a notifié que l’introduction du Garba a contribué à enrichir le mode alimentaire de la sous-région.

« Nous avons constaté que plus de 90% de notre alimentation est basé sur la consommation du riz. C’est pour favoriser l’intégration des nationalités qui se côtoient depuis des décennies et qui partages tous le même amour du sous régionale car nous comptons en Guinée diverses Garbas . C’est aussi pour accroitre la culture du manioc en Guinée car le Garba se base sur de l’attiéké qui n’est rien d’autre que de la semoule du manioc qui est cultivé dans presque toutes les régions de la Guinée: Un autre facteur est d’encourager l’entreprenariat et créer de nouvelles opportunités d’affaires à travers la transformation sur place du manioc en divers aliments (attické,Gari…..); C’est également et surtout pour la promotion des restauratrices qui sont pourvoyeurs d’emplois et qui participent ainsi à la lutte contre la pauvreté dans notre pays;  C’est enfin de permettre à notre jeune population de se divertir en cette période de fin d’année », explique-t-il.

S’agissant de la particularité de cette 2ème  ‘’Edition du Festival de Garba’’ le conférencier a mentionné  que cette qu’il  y aura des innovations.

Indique-t-il : « Apres avoir énuméré les raisons de l’organisation de ce festival, nous allons vous présenter les changements ou améliorations apportées. Ainsi, pour cette seconde édition qui se tiendra toujours à l’espace de loisirs Belvédère du 25 au 27 novembre prochain, de nombreux changements ont été apportées. Ce sont entre autres:

L’extension du site a tout le Belvédère. Ainsi, nous occuperons tout le belvédère
contrairement à la première édition au nous étions que sur le petit espace arrière.

⚫ L’augmentation du nombre de restauratrices pour la satisfaction de la clientèle en
quantité et en qualité, qui passe ainsi de 10 à 20 restauratrices afin de couvrir la forte demande des festivaliers; La billetterie avec des tickets bracelets pour une meilleure sécurisation de l’évènement; La mise en place de tickets de restauration avec 04 spécialités proposées à des prix homologués entre tous les restaurant », conclu-t-il.

Bourgeois Kéïta

0 00 5 min 2 semaines 58

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.