Autrefois, reconnue par la qualité et le prix abordable de ses légumes, la ville de Kindia connait de nos jours une cherté des différents légumes surtout en cette période hivernale. Cette situation suscite des inquiétudes.
Ce n’est un secret pour personne. Les légumes à Kindia sont devenus chers. Vendeurs et producteurs se rejettent la responsabilité.
Dans le but de s’enquérir des réalités sur le terrain, notre reporter à travers un micro-trottoir, a eu à échanger avec des vendeuses de la place.
S’exprimant à notre micro, Mamadama Camara vendeuse de tomate, a tenté d’expliquer cette réalité.
« Tous ce que nous pouvons dire, c’est le fait que les producteurs nous ravitaillent à des prix exorbitants et c’est presqu’impossible de faire une négociation avec eux. Ils nous disent qu’ils font beaucoup de dépenses dans la culture de ces légumes. C’est la seule raison qu’ils évoquent », a -t-elle expliqué.
Pour sa part, Fatou Soumah vendeuse de concombres au grand marché de ladite localité, a également déploré le coût des taxes et du transport de ces légumes.

« Nous ne sommes pas des cultivateurs mais des simples vendeurs. Parfois on achète un casier de concombres à quatre cent mille francs (400 GNF) . Vendre cela à un prix bas est difficile . Actuellement les producteurs ne cessent de se plaindre de la cherté des engrais . Ils disent que ça coûte sept-cent mille francs (700GNF) sans compter le transport et le prix des herbicides », a-t-elle ajouté.
Fatou ,vendeuse d’ananas, a estimé que cette cherté des prix des légumes à la limite surprenante à Kindia, réputé « ville des agrumes « doit préoccupé chacun. C’est dans ce souci qu’elle a lancé un appel aux autorités.

« Nous, on a rien à voir dans tous ça. C’est avec le résultat de cette vente qu’on arrive à se nourrir. Qu’ils diminuent le prix du transport, du dédouanement qu’ils nous viennent vraiment en aide ».
D’après plusieurs d’observateurs des moyens et réflexion doivent être mobilisés pour beaucoup plus de production des légumes et fruits à Kindia. Sans lesquelles cette renommée de Kindia « ville des agrumes » risque d’être un simple slogan .
Reportage réalisé par Aissatou Diallo

0 00 3 min 3 mois 139

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.