Cré par le  président de la transition, lundi 19 septembre 2022, le cadre du dialogue inter-guinéen a été lancé ce jeudi 24 novembre 2022. L’objectif est de favoriser des échanges « constructifs » entre le gouvernement, les partis politiques et la société civile autour de la transition. Il doit se tenir du 24 novembre au 15 décembre.

A l’occasion de cette première journée enregistre déjà l’absence des représentants des partis UFDG de Cellou Dalein Diallo, le RPG-Arc-en-ciel du président déchu,  Alpha Condé, de l’UFR de Sidya Touré et certains plateformes de la société civile.

Ces derniers ont conditionné leur participation par  entre autres : la désignation  par la mise en place d’un cadre de dialogue crédible qui mettra en face d’un côté le CNRD et le gouvernement et de l’autre les acteurs politique et sociaux qui ont des revendications sur la conduite de la Transition, en présence du G5 et sous la supervision du médiateur de la CEDEAO ;

la libération des prisonniers politiques et de la société civile ainsi que tous ceux qui ont été arrêtés lors des manifestations du FNDC à Conakry et à l’intérieur du pays; l’arrêt des harcèlements et des poursuites judiciaires contre les leaders politiques et les acteurs de la société civile; la restitution des maisons des citoyens confisqués par la force et en dehors des procédures judiciaires; l’annulation de la décision portant suspension, jusqu’aux élections, des manifestations pacifiques dans les rues et sur les places publiques,…

Billetdujour

0 00 2 min 1 semaine 50

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.